Lecture du 17 au 23 décembre 2018
Article mis en ligne le 23 décembre 2018

par Fleurs de Sakura Manga

Kingdom - T 9

Résumé
Derrière la tentative d’assassinat et les tueurs déployés dans le palais royal, se trouve un homme bien connu d’Ei Sei. Mais quelle pouvait être la motivation de Kyoukai pour rallier ces groupes d’assassins ? Cette question demeure sans réponse alors que le plus grand ennemi du royaume de Qin s’apprête enfin à se dévoiler...!!

Avis
Quel tome encore une fois fabuleux très riche en action !

Mon avis complet sur ce tome est en ligne dans la rubrique Chronique Manga : Kingdom qui regroupe tous mes avis sur chaque tome. Je vous invite donc à le lire.

Lire l’article

Note : 4.5/5

Ad Astra - T 13

Résumé
Les ruses de Scipion ont mis Carthage en mauvaise posture… Hannibal accepte alors de parlementer avec son ennemi. Malheureusement, le Romain ne veut pas d’un statu quo… Ce sera la victoire ou rien ! Les deux chefs se séparent donc sans être arrivés à un accord.
Mais les apparences sont parfois trompeuses et, pour le Carthaginois, cette discussion aura au moins servi un objectif : celui de mettre en place ses pions… ou, en l’occurrence, ses éléphants de guerre ! Si Rome a maintenant l’avantage, ses adversaires sont loin de s’avouer vaincus…

Avis
Et voilà le seinen historique Ad Astra se termine avec ce 13e tome. Cette série aura été passionnante jusqu’à la fin.

Le désaccord persiste entre Scipion et Hannibal, cela se réglera donc sur le champ de bataille à Zama. Bien que les hommes d’Hannibal soient plus nombreux et qu’il a l’intention d’utiliser des éléphants de guerre, il a en face de lui un stratège de génie comme lui. Scipion a beaucoup appris de son "meilleur ennemi" et leur ultime affrontement est impressionnant !

Tout au long des tomes, nous avons vu évoluer Scipion et Hannibal, les deux stratèges ont beaucoup appris l’un de l’autre. Ils ont chacun trouvé un rival à la hauteur de leur génie et ils se respectent. Ils se battent pour leurs peuples mais finalement ils ont beaucoup de points communs en dehors des champs de bataille comme l’explique l’épilogue.

L’histoire a un goût amer pour les deux stratèges. C’est rageant de voir comment ils ont été traité l’un et l’autre mais le dernier chapitre qui se passe des décennies plus tard est très instructif.

Graphiquement, c’est époustouflant, les scènes de combats sont très réalistes et bien rythmées.

N’hésitez pas à vous plonger dans ce seinen historique qui traite de la deuxième guerre punique entre Rome et Carthage !

Lire l’article

Note : 4/5

Arte - T 8

Résumé
Arte est de retour à Florence !
Alors que la jeune artiste retrouve ses marques auprès de Leo, son maître, elle commence à recevoir beaucoup de commandes en son nom propre. Cette reconnaissance croissante la ravit, mais elle ne peut s’empêcher de se poser des questions sur son avenir professionnel. Doit-elle continuer à se perfectionner dans le modeste atelier de Leo ? Ne devrait-elle pas rechercher la gloire ailleurs ? Et d’abord, qu’est-ce que le vrai bonheur pour une artiste peintre ?

Avis
Quel plaisir de lire un nouveau tome d’Arte !

L’arc qui se déroulait à Venise se termine. Arte est devenu une excellente portraitiste et elle quitte donc la famille Fariel. La petite Caterina a bien changé en côtoyant Arte. Il est temps pour elle de retourner à Florence dans l’atelier de son maître Leo. Elle a de plus en plus de commandes pour réaliser des portraits. Son maître s’interroge sur l’avenir de sa disciple. Si elle veut progresser et se faire connaître auprès du clan des Médicis, il lui faudrait un atelier beaucoup plus grand mais c’est à Arte de décider. Leo ne veut pas la forcer, l’important est qu’elle puisse faire ce qui lui plaît.

Les retrouvailles entre Leo et Arte sont plutôt calmes. Sa disciple lui avait beaucoup manquer mais Leo ne risque pas de le lui dire. La jeune artiste retrouve aussi ses amis Angelo et Dacia, une jeune couseuse à qui elle apprend les maths.

Comme dans les tomes précédents, nous voyons bien les inégalités hommes / femmes. La jeune artiste n’est pas encore tout à fait reconnue, les nobles lui commandent seulement des portraits et non des sujets religieux car "il faut être très savant, ce que les femmes ne sont pas...". Mais Arte est déterminée à progresser même si certains continueront à la rabaisser pour le simple fait qu’elle est une femme. Nous voyons aussi la condition des filles nobles de l’époque où il est nécessaire d’avoir une dot importante pour faire un bon mariage qui permettra surtout au père de se hisser dans la hiérarchie... Lorsqu’un noble demande à Arte d’embellir le portrait de sa fille pour son futur prétendant, Arte parviendra à trouver les bons mots pour complimenter la jeune noble qui n’avait pas confiance en elle.

Dans ce tome, nous voyons essentiellement Arte s’interroger sur ce qu’elle veut vraiment pour son avenir. Veut-elle la gloire ? ou bien veut-elle tout simplement continuer à apporter le sourire et la confiance à ceux qui lui servent de modèles tout en lui permettant de subvenir à ses besoins ? Quoi qu’elle décide, elle sera soutenue par son maître et ses amis.

Vivement le prochain tome en février 2019 !

Lire l’article

Note : 4/5

The Heroic Legend of Arslân - T 9

Résumé
Après la victoire sanglante du prince Rajendra sur son frère, la campagne en terres Sindôriennes touche à sa fin. Arslân et les troupes parses prennent le chemin du retour... mais ils ne sont pas à l’abri d’une ultime trahison !

Avis
Encore une belle lecture avec ce tome. Le manga est beaucoup plus détaillé que l’animé (saison 1), c’est un pur plaisir de le lire. Il faut le savourer car l’attente va être longue avant de pouvoir lire le T 10 qui est seulement sorti au Japon en novembre.

Nous avons la fin de l’arc avec Sindôra. De nombreux dangers vont encore se dresser devant Arslân et ses compagnons avant leur retour en Parse. Mais il n’est pas seul, il peut compter sur l’intelligence de Narsus pour déjouer une ultime trahison et le charismatique Jaswant (que nous voyons sur la jaquette) a décidé de les rejoindre.
Désormais nous retournons à l’intrigue principale avec la lutte contre les Lusitaniens qu’il faut repousser en dehors du Pays de Parse. C’est l’occasion d’en apprendre davantage sur l’homme au masque d’argent. La lutte et les intrigues pour le pouvoir ne font que commencer !

Ne manquez pas ce shonen d’heroic-fantasy d’Hiromu Arakawa (Fullmetal Alchemist, Silver Spoon, Nobles Paysans, Hero Tales) !

Lire l’article

Note : 4/5

L’Attaque des Titans - T 26

Résumé
Les Mahr ont réuni des personnalités du monde entier afin d’affirmer sur la scène internationale la dangerosité de l’île du Paradis. C’est ce moment que choisit Eren pour jaillir et commettre des ravages aussi bien dans la population que dans les rangs de la haute administration militaire. Il engage aussitôt le combat face au “Titan marteau d’armes”. Rejoint par ses alliés, la mêlée devient générale !

Avis
Quel tome époustouflant encore une fois ! Il y a beaucoup de rebondissements et d’importantes révélations qui apportent quelques réponses à nos questions !

Dès les premières pages, nous sommes plongés en plein cœur de la bataille finale. Eren a décidé de passer à l’attaque contre le peuple Mahr et leurs titans. Il est épaulé par le bataillon d’exploration qui parvient à se joindre à lui. Nous les voyons donc affronter à la fois le titan bestial, le titan cuirassé, le titan charrette, le titan mâchoire et le titan marteau. Mais comme toutes les guerres, il y a de nombreuses pertes parmi les soldats et la population. Eren se montre sans pitié et chaque membre du bataillon aussi. Ceux qui ont été envahis par des titans lorsqu’ils vivaient derrière les murs ont désormais l’occasion de se venger. Plus de la moitié du tome nous montre un massacre et l’absurdité de la guerre. Certaines scènes sont glaçantes. Les adolescents que nous avons connus depuis le début du manga ont énormément changés à force de devoir lutter pour leur survie. Nous les retrouvons tous 3 ans plus tard et ils ont beaucoup évolués.

Le scénario est vraiment très bien ficelé et nous comprenons bien que l’arc final va commencer.

Le découpage des planches est très bien mis en scène. On se prend vraiment une grosse claque visuelle.

Il y a une édition collector de ce tome avec une jaquette réversible et des sous-verres.

Vivement la suite !

Lire l’article

Note : 4/5

Saint Seiya - Saintia Shô - T 11

Résumé
Pour délivrer Athéna-Saori, prisonnière de la déesse de la Discorde Éris, les Saintia se sont infiltrées dans la dimension ennemie et avancent vers son palais.
Mais un ennemi redoutable leur barre la route : Masque de Mort, le Chevalier d’Or du Cancer, revenu à la vie en tant que fantôme maléfique au service d’Éris !!

Avis
Un tome sympathique à lire même s’il est moins intense que le T 10 qui était vraiment très bon.

Saori doit faire face Saga, qui est possédé par Arès, le dieu de la guerre. Elle n’hésite pas à le combattre afin de sauver l’âme du Chevalier d’or des Gémeaux. Mais elle est finalement prisonnière d’Eris. Les Saintia partent à son secours après avoir reçu l’aide de la déesse Artémis. Celle-ci leur a donné des robes lunaires et des épingles qui ont fait évoluer leurs armures. Elles sont donc prêtes à combattre, d’abord face à Phonos du meurtre puis face à Masque de mort, le Chevalier d’or du Cancer. Le combat d’Elda face à lui rappelle beaucoup celui avec Shiryu, le Chevalier de bronze du Dragon, notamment parce que le Chevalier d’or du Cancer utilise son Sekishiki Meikai Ha (cercle d’Hadès). J’ai bien aimé la fin du tome sans doute parce que je me souviens justement du combat face à Shiryu lors de la bataille du sanctuaire et du comportement de l’armure du Cancer... C’est du fan-service mais cela me plaît.

Graphiquement c’est toujours aussi plaisant et les scènes de batailles sont bien rythmées.

Pour information, le simulcast de l’animé de Saint Seiya Saintia Shô vient de commencer. Il est disponible sur Crunchyroll, Wakanim et ADN (au moins vous avez le choix pour le plateforme de streaming !).

Lire l’article

Note : 4/5

La Princesse et la Bête - T 4

Résumé
Salifie est soumise à une nouvelle épreuve pour devenir reine. Elle doit accueillir et s’occuper dans les règles de l’art du duc de Galois, un capitaine entouré de mystère dont on raconte qu’il hait les humains. Salifie se donne du mal pour tout préparer à la perfection mais le jour venu, le duc de Galois est odieux et lui fait vivre un enfer…

Avis
Encore une très belle lecture avec ce T 4 que j’ai lu en numérique sur Izneo.
Le premier chapitre est plutôt léger avec l’organisation d’une petite garden-party mais à partir du deuxième chapitre, une nouvelle épreuve est sur le point de commencer pour Salifie !

Mon avis complet sur ce tome est en ligne dans la rubrique Chronique Manga : La Princesse et la Bête qui regroupe tous mes avis sur chaque tome. Je vous invite donc à le lire.

Lire l’article

Note : 4/5

Blue Sky Complex - T 1 à 3

Résumé
Tout ce que désire Narasaki, c’est un endroit où lire ses bouquins tranquillement. Son vœu est exaucé lorsqu’un professeur lui demande de travailler à la bibliothèque après les cours mais le hic, c’est qu’il n’est pas seul. Il devra tenir compagnie à Terashima, un délinquant dont la réputation n’est plus à faire au sein de l’établissement. Contre toute attente, les deux jeunes hommes ne prononcent pas un seul mot durant des heures. Au fil des jours, l’étrange ambiance qui règne dans la bibliothèque va intriguer Narasaki, qui va petit à petit s’intéresser à Terashima. Mais les vacances d’été arrivent et, avec elles, la fin de leur surveillance à la bibliothèque. Les deux garçons ne se fréquenteront probablement plus... à moins qu’un des deux ne décide de faire un pas vers l’autre.

Avis
Une bonne surprise avec les T 1 à 3 de Blue Sky Complex.

J’ai bien aimé l’histoire et les personnages sont intéressants avec deux lycéens au caractère opposé qui vont finalement peu à peu se rapprocher.

Narasaki est un élève sérieux et calme. Au contraire, Terashima est souvent pris pour un délinquant alors que ce n’est pas le cas mais si on le cherche on le trouve, il est donc bagarreur. Le professeur de Narasaki lui propose de travailler à la bibliothèque, ce qui convient parfaitement au lycéen, il aura la paix pour lire tranquille. Mais il a la surprise de voir qu’il n’est pas seul pour ce travail, Terashima est obligé de rester à la bibliothèque chaque soir mais il aime lire aussi. C’est donc une cohabitation silencieuse au début qui commence dans la bibliothèque. Peu à peu les deux lycéens commencent à discuter et Narasaki va être de plus en plus intrigué par son camarade. Ils se rapprochement et deviennent amis jusqu’à ce que Terahima se décide à agir... Narasaki ne sait pas comment réagir suite à cela et il fait comme s’il ne s’était rien passé mais il est perturbé. Au fil des tomes, nous les voyons évoluer, se rapprocher, se chercher, douter... L’histoire prend son temps et la romance se met en place doucement.

Les personnages sont attachants. Terashima a compris depuis le collège qu’il était attiré par les garçons mais ce n’est pas le cas pour Narasaki. Celui-ci ne semble pas s’intéresser à l’amour, il veut être tranquille. Mais peu à peu, il va s’intéresser à Terashima même s’il ne comprend pas tout de suite les raisons.

Le premier tome est très soft, il n’y a aucune scène érotique. Il nous présente surtout les personnages.
Dans le tome 2, le couple franchit une nouvelle étape, c’est donc un tome plus érotique. En effet, bien qu’ils soient en couple depuis plusieurs mois, ils n’ont jamais dépasser le simple baiser mais lorsque la famille de Narasaki s’absente pour le Nouvel An, le lycéen invite son petit ami chez lui et leur relation évolue mais suite à cela Terashima prend ses distances, ce que Narasaki ne comprend pas. Il se montrera alors de plus en plus jaloux. Les deux lycéens doutent beaucoup dans ce tome 2 mais leur amour est vraiment sincère et réaliste.

Le tome 3 nous conduit à la fin du lycée et les deux adolescents doivent réfléchir à leurs projets d’avenir et à la poursuite de leurs études. Ils réfléchissent chacun de leur côté en fonction de leur situation familiale. Une nouvelle vie s’annonce pour eux...

Les graphismes sont plaisants et le découpage des planches est bien réalisé, d’autant plus que les deux adolescents ont du mal à mettre des mots sur ce qu’ils ressentent, tout se passe donc par les gestes et les expressions du visage.

C’est vraiment une belle surprise et l’histoire est réaliste, j’ai hâte de lire le T 4 qui est sorti en août au Japon.

L’article complet sera mis en ligne cette semaine.

Note : 4/5


Espace rédacteurs RSS

2013-2020 © Blog - Fleurs de Sakura Manga - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.3
Hébergeur : 1&1 Ionos